Le Cahier Bleu

Brouillard descendant sur Scorching Bay

C'est mon anniversaire

J'ai enfin trouvé les accords de "C'est mon anniversaire" de Jo Akepsimas, cette chanson que nous chantons pour les anniversaires depuis que je suis tout petit. Et ce soir, j'essaye de le chanter au piano avec Adan et Cosmo!

Brouillard descendant sur Scorching Bay

Twitter date

Sur Twitter, je fais pas mal de rencontres, et crée même des relations. A tel point que parfois, on décide de se rencontrer en vrai. Aujourd'hui, je rencontre Kaine, ancien Chief of Staff du conseil municipal de Wellington, avec qui nous avons déjà pu bien échanger sur la situation actuelle de la ville et son devenir.

Le sol du sleepout

Il a été posé aujourd'hui, et on sent que la fin n'a jamais été si proche.

En route!

Ca y est, c'est le grand jour, celui du déménagement pour Pape et Manou. Denis et Agnès sont montés pour aider et accompagner la transition.

Le caisson du spa

Le caisson du spa commence à prendre forme. Une fois terminé, il permettra de poser des verres, sera plus esthétique (en cachant les tuyaux) mais surtout, il contiendra un isolant qui gardera l'eau chaude.

Le bench du sleepout

Sean l'a taillé dans une planche de macrocarpa, comme celles que nous avions utilisé pour les tables de Mon Ami, ou notre bureau.

Travail à la maison

Atelier bricolage

Nico voulait installer son rétro dans son garage (dont il est très fier), alors on a fabriqué ce petit support. Il paraît que ça marche très bien!

Le meuble du sleepout

Le balcon du sleepout

C'est presque fini. Ne manque plus que la petite barrière. Les deux battants en dessous se soulèvent pour accéder en dessous du sleepout et stocker des bricoles.

L'escalier côté jardin du sleepout est terminé!

Joyeux Anniversaire Louise!

Le deck entre la maison et le sleepout est terminé!

Premières mandarines

Premier spa depuis longtemps

C'est aux enfants que revient l'honneur de prendre le premier spa! Et si nous avions eu ça pendant le confinement!

Diner chez Ronan et Victor

Première soirée avec nos amis depuis le lockdown! Ca faisait du bien de repasser du temps avec eux. Les enfants aussi étaient ravis!

Le nouveau spa

Baignade du matin

HiaKai

C'était le cadeau d'anniversaire de Seb, et il y avait déjà plusieurs mois d'attente pour pouvoir venir y manger. Avec le confinement, la date a encore été repoussée, mais l'attente en valait la peine: super cuisine, super service, le voyage gastronomique explorant la mythologie maori, en l'occurence Matariki.

La petite étagère est installée

No Fly Zone

Aujourd'hui, j'ai lancé un projet préparé de longue date: NoFlyZone. NoFlyZone, c'est un site web, un article dans les journaux locaux, un compte Twitter et une pétition. Tout ça, dans le but de s'attaquer au problème du bruit des avions légers qui utilisent la péninsule de Miramar comme un manège. L'avenir dira si cette initiative rencontrera du succès. C'est un peu flippant, un peu stressant, mais au moins, on ne pourra pas dire que j'ai râlé sans rien faire!

Week-end à Waikanae

C'est Lolo qu'était à la barre pour l'organisation, et nous avons passé un excellent week-end. 6 adultes, 7 enfants, une grande maison, la mer. Certes, il aurait pu faire plus chaud dehors, mais nous avions la cheminée une fois rentrés de la plage.

Voir l'album

J'ai trouvé un magasin japonais

Sur Manner Mall, je suis tombé sur un magasin japonais!! On s'y croirait! Ils vendent des doryakis!!

Entretien sur Zoom

Je suis rompu aux entretiens d'embauche, mais pour la première fois, ça s'est passé en ligne! Et pour la première fois depuis longtemps, j'ai été un peu nerveux. Au final, ça s'est plutôt bien passé, mais j'étais content quand c'était terminé!

L'étagère

Ca ne parait pas, mais fabriquer cette petite étagère, sur la droite de la photo, a pris un paquet de temps!

Les batons

Nous sommes maintenant dans les finitions: après avoir peint les murs, Sean et ses gars installent les batons. Ca réduit un peu l'espace mais ça l'habille aussi.

Oscar et moi, au bon endroit et au bon moment.

Le Miramar trail

Je me suis lancé dans un petit projet: celui de relier entre eux les petits sentiers de cette perle qu'est la péninsule de la Miramar, de la pointe Sud à la pointe Nord. Un chemin pour découvrir sa Nature unique. Ce matin, pour alimenter le site web du trail, j'ai emprunté la trotinette de Nico pour arpenter la péninsule de long en large. Les conditions étaient parfaites à la levée du jour.

Les fondations du spa

La dalle de béton déposée par notre ancien propriétaire s'enfonçait dans la colline et menaçait de laisser partir le spa au pied de la falaise. Nous avons donc demandé à Sean de nous refaire tout ça. On a donc maintenant un hexagone capable de soutenir 6 à 7 tonnes.

Déplacer le spa

Sean a été créatif pour déplacer le spa. Il a construit une structure pyramidale et l’a soulevé avec des poulies!

Un jour de congés

Avec Seb, nous avions convenu qu'après le retour des enfants à l'école, nous prendrions un jour de congé. C'est ce qu'on a fait en allant dans le Wairarapa. On s'est arrêté au "baker" de Featherston, fait la promenade du Boggy Pond (durant laquelle j'ai un peu grimpé dans les arbres), mangé à Martinbourough, fait une sieste le long d'une vigne, et pris un dessert à Kaitoke pendant que la voiture se rechargeait.

Couleurs d'automne

Notre premier locataire

On l'a trouvé sur le balcon et le pauvre avait l'air perdu. Alors on lui a offert un lift pour un hôtel de charme pas très loin!

Virée à Peka Peka

Après 7 semaines sans se voir, ça faisait du bien de se retrouver! On s'est trouvé quelques troncs et même une table.

La peinture extérieure est terminée!

Souhaiter une bonne journée

Ce matin, pour la dernière fois, j'ai fait des bisous à mes enfants, encore attablés au petit déjeuner. Ma tasse de café à la main, je suis allé voir Cosmo qui m'a dit "travailler?". Adan, m'a aussi pris dans ses bras. Enfin, Seb, puis je monte: Cosmo me rappelle que je dois fermer la porte. Ces 6 semaines (ou était-ce sept) auront vraiment été destabilisantes. Pleines de promesses et de raisons de se réjouir, mais ausi pleines de frustration et d'angoisses, de tensions et de culpabilité. Maintenant que cette parenthèse se referme et que les difficultés sont derrière, il reste le goût sucré du temps passé ensemble, dans cette petite maison accrochée à la colline, au calme.

Dans la salle de bain du sleepout

Livraison de fruits et légumes

On devrait être bon pour un moment, là

Guillaume et son tonton

La peinture extérieure est bientôt finie

Encore une couche, et le sleepout sera fini à l'extérieur.

Visite de Gabriel

Qui a bien voulu, pour la blague, faire cette photo. Dès qu'elle a prise, il a vite repris sa vraie assiette avec une part de pizza de chez Roberto!

Retrouvailles des cousins à la maison

Petite soirée whisky chez Lolo

Première couche de peinture

Les fondations du spa

Voilà, il est posé sur le côté, et la plaque de béton est maintenant démontée. Les trous sont destinés à accueillir des poteaux bétonnés. Au total, cette nouvelle structure devrait pouvoir soutenir à peu près 7 tonnes.

Se réveiller et trouver du pain

Le confinement a obligé pas mal de business à s'adapter rapidement et à travailler "en ligne". Le boulanger de Shelly Bay a du coup modifié ses dates et horaires de livraison. Quand nous lui commandons du pain, on le trouve livré sur notre pas de porte au moment de descendre pour le petit déjeuner, vers 6h30!

Le miracle Sean

Le sleepout touchant à sa fin, on a lancé Sean sur un autre tout petit projet, celui de refaire les fondations de notre spa (celles ci s\'enfonçaient, faisant pencher le spa vers la falaise!). Premier défi: soulever le spa, qui pèse bien 600, voire 700 kilos à vide. Mais Sean, Alex et Cory ont construit cette structure en une vingtaine de minutes, et utilisé une poulie qui a parfaitement fait l\'affaire.

Les coquillages de 90 miles beach

Je les avais installé pour en faire une sorte de porte dans l'entrée de l'abri à spa, mais c'est vraiment là qu'ils sont vraiment bien.

On s'approche de la fin

Retrouvailles à Totara road

Adan et Cosmo ont passé l'après midi chez Patati Patata et Tonton Nico. Un grand moment de retrouvailles pour les cousins, et l'occasion, pour la première fois en 6 semaines, de nous retrouver Seb et moi à deux, sans les enfants.

Plafond posé dans le sleepout.

Le vego.

Durant la visite de Gabriel, nous avons reçu un cours sur les méfaits du Nutella sur les forêts de "Coconiers". J'ai bien pris note et suis revenu avec une autre version, si possible plus eco-friendly.

L'intérieur du sleepout.

Il pleut des trombes dehors et il fait 11 degrès. Du coup, Sean et Alex ont avancé sur l'intérieur.

Le treillis

Aujourd'hui, Sean et Alex ont terminé le treillis.

Lait au chocolat au lit.

Un faucon en pleine ville

Il a disparu aussi vite qu'il est arrivé. Ce faucon de Nouvelle-Zélande, rare, m'est passé à quelques centimètres alors que nous nous promenions sur les hauteurs de Miramar, près de la Centennial Reserve.

Réveil en douceur

La couette sur le canapé est un bon moyen de prolonger le calme du réveil.

Visite de Gabriel et Louise

Lolo et Chou déménagent, alors on reçoit, avec un immense plaisir, les enfants pour la journée. Pour l'occasion, nous avons étendu notre bulle à celle de Nico et Lolo.

La découverte de leur nouvelle maison

J'ai ramené Léonard et Augustin à leurs parents qui ont fini d'emménager dans leur nouvelle maison.

Les travaux du sleepout ont repris

Sean et Alex sont revenus et ont repris les travaux. Encore 3 semaines et on devrait être biens!

Le déménagement de Lolo et Chou

C'est donc à Lolo et Chou de déménager (dans l'ancienne maison de location de Nico et Math). Du coup ,c'est maintenant Gabriel qui vient passer la journée à la maison.

Steampunks!

Sortie de sieste

Brioche

C'est vrai qu'on cuisine plus en ce moment. Ici, petit pain japonais au lait!

Il y a des vaches à Miramar

Le nord de la péninsule est vraiment spéciale. On peut aller s'y promener, et nous nous y rendons de temps à autre pour notre promenade. Il y reste quleques patures.

Le confinement a t'il trop duré?

Cette vidéo, par sa simple existence, apporte un début de réponse: certains commencent à perdre pieds!

Les choux de Mamie

Ca faisait un bail que je voulais réessayer d'en refaire, et ça a été un vrai succès!

Lever de soleil serein

Les fantails du jardin

Quand je vais déposer des déchets de cuisine au compost, les fantails nous rejoignent rapidement pour profiter des moucherons qui s'en échappent.

Un visa permanent

Aujourd'hui, j'ai posé l'EOI pour le visa des parents.

Calme à la maison

Notre chien Oscar

Oscar est vraiment un chat particulier. Il est descendu avec nous tout en bas de la colline pour se promener sur la plage avec nous.

La promenade-covid du soir

Il ne sera pas dit que le confinement n’aura eu que des effets négatifs : tous les soirs, entre 4h30 et cinq heures, nous partons tous les quatre nous promener dans le quartier et avons découvert de jolis endroits que nous ne connaissions pas. Parfois, Seb pars avec l’un des deux enfants et je pars avec l’autre, ou des fois nous sommes à quatre. Les enfants sont moteurs et les progrès de Cosmo avec sa trottinette ou sa draisienne sont impressionnants.

Coucher de soleil sur Miramar.

Encore de l'élaguage

L'arbre qui surplombe le potager commençait à prendre un peu trop ses aises et il était plus que temps de lui remontrer les limites du bush. Les conditions d'accès ont empêché d'y aller petit morceau par petit morceau.

La promenade d'Oscar

Oscar a du comprendre que nous aprtons nous promener tous les jours en fin d'après-midi, car il nous accompagne maintenant. Aujourd'hui, il est descendu jusqu'à Scorching Bay.

Ceci est un compost

Et au dessus, un arbre qui se remplit de fantails en un éclair quand je sors déposer un sac de déchets de la cuisine: en ouvrant le compost, une vingtaine de toutes petites mouches en sortent (ce n'est pas du tout génant) et s'apprêtent à jouer leur role dans le cycle de la vie. A peine parti, les fantails papillonnent au dessus du compost!

Quatre desserts

Mais lequel est pour qui? Indice: la quantité est proportionnelle à la taille de son destinataire!

Un réveil au calme

Cosmo est de loin le plus matinal d'entre nous. Pour nous réveiller à son rythme, je lui ai proposé un petit "café" dehors. On a du sortir la couverture, et c'est bien au chaud et bien calme qu'on a profité du jour qui se lève.

Call me by your name

Voilà le livre qui aura occupé mon confinement. Il m'a fallut du temps pour rentrer dans l'histoire, car le style est un peu chargé, mais j'ai aimé la façon dont les émotions, les sentiments étaient articulés, découpés, dépliés. C'était aussi intéressant de voir à quels moments le livre et le film divergent, et pourquoi.

Geyser à Scorching bay

Le calin d'Oscar

Oscar débarque dans notre chambre quelques minutes avant le réveil, tous les matins. Il saute sur notre lit, et avance avec délectation vers l'un de nous. Ce matin, j'étais sur le dos, et il s'est posé sur moi, pour être doucement balancé au rythme de ma respiration lente. Il ronronne et attends les caresses, que je lui donne, nageant encore dans mon sommeil.

Mais quel est cet oiseau?

Depuis le début du confinement, nous avons vu le nombre d'oiseaux exploser. Aujourd'hui, on en a vu passer un qui ressemblait fort à un faucon. Il faisait des tours frénétiques devant la maison, et surtout, trimballait sa proie sans la ménager.

Les achats compulsifs

A cause du confinement, j'ai des poussées d'achats compulsifs, non encore assouvis. Par eux, une Playstation 4, un Oculus Quest, un

iMac!

La haie, vue du dessus

Voilà le résultat sur la haie d'une après midi de tronçonneuse.

C'est vrai qu'on cuisine plus en confinement

Avec une recette trouvée par Lolo, j'ai préparé notre pâte à pizza et qui, paraît il, déchire. Elle est en effet délicieuse, même si au final, nous l'avons laissée cuire surement un peu trop longtemps.

Activité de Pâques

J'étais tombé sur une petite vidéo qui expliquait comment fabriquer des oeufs de Pâques géant, avec un ballon en plastique. Tout a bien fonctionné, mais j'ai surement mis trop d'huile de coco, ce qui a empêché le chocolat de durcir. Pas d'oeuf, du coup, mais une poire avec du chocolat mou dedans!

Le Cirque du Soleil

Séance cirque à la maison, que nous regardons en famille. Les réactions des enfants oscillent entre éclats de rire et stupéfaction. Cosmo, lui, a noté qu'une dame était debout sur une table, et que c'était une "'ross bétis'".

Dessert maison

La compote, le yaourt, et le cookie sont fait maison.

Un peu de taille

Bloqués pour bloqués, on a essayer de mettre le temps à profit, comme donner un bon coup de tronçonneuse dans la haie qui nous sépare avec Mark et Jonty. A l'aide de l'échaffaudage laissé par Sean, elle est descendu de 6 mètres, à 3 mètres. Autrement dit, on a fait du bois.

Le café de Raphaela

J'ai fini mon café lyophilisé, et du coup, j'entame celui que Raphaela et Johannes nous ont laissé avant de rentrer en Allemagne. L'occasion de penser un peu à eux.

Repas dehors

Bien que le sleepout ne soit pas terminé, nous avons rangé le deck pour pouvoir en profiter. Et ça change tout: pouvoi rmanger dehors, mine de rien, c'est un joli changement de décor.

Une phrase en maori par jour

Tous les jours, nous apprenons une nouvelle phrase tirée de ce livre. On fait ça en fin de repas le midi. On verra sur le long terme si ça nous aide à apprendre cette jolie langue.

Un matin froid

Malgré le soleil, l'air est frais ce matin, surtout lors de ma petite promenade dans le bush.

Le tour de la péninsule

Avec Adan, on a pris nos vélos et on a fait le tour de la péninsule! Une heure trente, au moins 20 kms.

Flâner dans le jardin

Brioche maison

Avec un message pour les enfants au dessus.

La crème du samedi midi

Etant petit, le dessert de chaque samedi midi après l'école, c'était la crème Impériale (ça faisait suite aux frites maison avec un steak haché). Aujourd'hui, il nous en restait deux sachets, et on les a préparé pour les enfants, en allant même jusqu'à les mettre dans des verres à pied, comme à l'époque!

Jour 7

Nou sommes maintenant bien établis dans notre routine de confinés. Globalement, ça se passe bien, même si bien sur, pour les enfants, c'est un peu plus compliqué: trouver des activités pour eux réclame beaucoup d'imagination. J'essaye de les mettre à contribution pour les tâches qui, aussi, ont besoin d'être effectuées, comme le jardinage: ça prend plus de temps, mais ils sont associés.

Nous avons aussi fait un échange de BDs avec Bruno et Aline, en suivant le protocole suivant: les livres seraient déposés dans notre garage, en les laissant "reposer" pendant 2 ou 3 jours (le virus est inopérant sur du papier après 24h), et gros lavage de mains après l'échange. A 16h, ils sont arrivés, je leur ai ouvert le garage, et on a discuté, eux du haut de l'escalier (à la porte du garage) et nous en bas. Bref, surréaliste. Même Aline, toujours positive, avait du mal à cacher comme une pointe de préoccupation. Bien sur, tout le monde s'accorde sur les avantages d'un tel mode de vie, mais l'idée d'être contraint à l'enfermement, et l'incertitude liée à nos familles en Europe, à l'économie, au futur, travaille un peu tout le monde.

Page précédente - Page suivante